Assurance prévoyance et grossesse

La couverture de la Grossesse pathologique constitue une priorité absolue pour une femme ayant le statut de travailleur indépendant.
75% des compagnies prévoient dans leur contrat, soit des délais d’attente, soit des limitations dans les montants indemnisés, ou encore des conditions cachées, sous forme de clauses restrictives limitant considérablement la probabilité d’être indemnisée en cas de grossesse pathologique.
Par exemple, seuls des cas graves tels que le placenta prævia, la menace d’accouchement prématurée nécessitant un traitement utéro relaxant ou objectivée par une ouverture anormalement importante du col, la toxémie gravidique ou encore le recours à une hospitalisation ou un repos absolu.
Le cas le plus fréquent, les contractions précoces impliquant un principe de précaution sont souvent non indemnisés.
Or, la probabilité d’être concernée par une grossesse pathologique pour une femme qui est travailleur indépendant est quand même assez élevée, du fait même de son statut qui implique une rémunération liée au travail et à la performance.
Par ailleurs, seule le congé légal de maternité, qui commence 6 semaines avant al date présumée d’accouchement et qui se termine 10 semaines après ouvre droit à indemnisation qui sont souvent très inférieurs à la rémunération réelle de l’allocataire.
Pour ces raisons, il est essentiel de veiller méticuleusement à ce paramètre déterminant d’un contrat de Prévoyance.
Nos experts sauront vous orienter vers le contrat le moins restrictif, toues garanties confondues.